FORUM MAÇONNERIE

S'inscrire Aide

Profil du membre Remi

Rechercher dans le forum maçonnerie :
ou taper le n° d'une question pour y accéder directement
Je pose une nouvelle question :
Actuellement 6 638 questions dans le forum maçonnerie


Membre inscrit Remi sur le forum Maçonnerie

Remi
a posté 16 messages sur le forum Maçonnerie :


Multi-Forums

Bonjour M37,
En effet difficile à dire mais toutefois ça confirme nos idées précédentes !
Encore merci pour vos conseils très avisés et objectifs !
Bien cordialement, Rémi.
02 mai 2020 à 11:36
forum consulter ce sujet Charge admissible pilier poutre

Bonjour M37,
Petit info supplémentaire, en allant dans les combles pour réétudier mon projet, je me suis un peu plus focalisé sur le chaînage supérieur sur lequel pose la charpente.
J'ai constaté qu'en fait, il y avait des fers plats qui dépassaient de ce chaînage permettant de maintenir la charpente et également qu'il y avait en fait une structure métallique coulée dans le chaînage (voir photo).
Je ne sais pas quelle épaisseur ni quel type de ferraille il s'agit (IPN ou autre ?). En tout cas je pense du coup que les fers plats que l'on voit en haut de piliers sont surement boulonnés à cette ferraille afin de maintenir l'ensemble des piliers entre eux puis le chaînage est coffré puis coulé tout autour.
De ce fait, je pense que cela rend ce chaînage plus solide qu'on ne le pense ? Votre avis m'intéresse sur ce point.
Bien cordialement, Rémi.

Pour agrandir l'image, cliquez dessus.
chaînage supérieur de la charpente

01 mai 2020 à 19:05
forum consulter ce sujet Charge admissible pilier poutre

Publicité

Merci M37,
L'idée de la seconde lambourde qui supporte uniquement le plancher me plaît bien mais cela ajoute du poids sur la structure mais avec cette solution, aucun risque sur la charpente existante, "désolidarisation" mécanique entre les deux, de ce fait moins de bruit transmis dans les pièces en dessous. En plus, il existe des bastaings 160x63 en 6m, à réfléchir. tongue
Il me reste à poser le pour et le contre en ayant toutes les précieuses informations dont vous m'avez fait part.
Encore merci pour votre aide !
Bien cordialement, Rémi.
30 avril 2020 à 18:21
forum consulter ce sujet Charge admissible pilier poutre

Bonjour M37 et merci encore pour votre avis très éclairé.
Il est vrai que cette charpente est plutôt belle par rapport au reste de la construction.
Désolé pour le défaut de vocabulaire, il y tellement de sorte de planche, bastaing, chevron et autre type de structure... De quoi se mélanger. titter
OK pour l'assemblage des lambourdes, le dessin est très parlant, cependant 6cm d'épaisseur pour les planches n'est pas élevé ? Je n'ai pas trouvé ce type de planche pour le moment sur le catalogue d'une grande enseigne de matériaux. A voir chez un pro du bois peut être ? Je pensais faire un assemblage identique avec des planches de 45mm.
Autre chose, pensez-vous qu'il serait judicieux de mettre en parallèle des entraits existantes de nouvelles lambourdes afin que ce plancher ne s'appuie que sur la nouvelle structure et non sur la charpente existante ?
Pour le plancher, je pense en effet à l'osb (18mm ?) avec revêtement léger au-dessus.
Concernant une ouverture je ferai certainement une autorisation plus tard pour ajouter un Velux.
Je vous remercie encore grandement !
Cordialement, Rémi.
30 avril 2020 à 09:51
forum consulter ce sujet Charge admissible pilier poutre

Bonjour M37 et encore merci pour vos réponses.
La distance mur à mur est de 6m.
En effet le béton de fouille est moins dosé de ce qu'on voit aujourd'hui (plutôt 350 kg de ciment ?).
On a donc une fondation de 50cm d'épaisseur, 2 rangs d'agglo pour le vide sanitaire et sur cette rangée d'agglo des parpaings de chaînage rempli de béton armé dans lesquels sont encastrés les poteaux de béton armé. Les poteaux semblent pris en haut dans le chaînage, on voit un fer plat boulonné dans le poteau et pris dans le chaînage qui devait maintenir l'ensemble avant de couler le chainage supérieur.
Niveau plancher, on aurait après avoir remesuré, une surface de 12m² pour la pièce à créer (voir première photo, environ 5m de long par 2,4m de large et hauteur sous plafond qui serait de 2m10).
Sur la deuxième photo, le plancher existant (un peu encombré de mon stockage de matériaux titter) composé de planche de bois de 25mm d'épaisseur posé à même les fermes de la charpente elles-mêmes composées de deux lambourdes de 26mm d'épaisseur et 12cm de hauteur liées par un jeu de lambourdes / boulons au milieu (voir photo 3).
L'espace entre deux fermes et d'environ 1m (et oui c'est large et au milieu du plancher existant, c'est "souple" biggrin).
Il est donc évident de renforcer le futur plancher en insérant des lambourdes supplémentaires en les insérant par un retrait de quelques tuiles.
Je vous l'accorde ça fait beaucoup de chose à penser pour 12m² mais les évolutions par extension de plain pied sont compliqués par chez nous...
Je pense avoir tout dit ! Merci encore pour votre aide.
Cordialement, Rémi.

Pour agrandir les images, cliquez dessus.
img 20200429 105438img 20200429 105632img 20200429 110853

29 avril 2020 à 12:09
forum consulter ce sujet Charge admissible pilier poutre

Bonjour M37,
Je m'attendais bien à une réponse de votre part smile et effectivement, peu de personnes connaissent ce type de construction (je ne savais pas que la maison était faite comme cela au moment de l'acheter...).
Concernant les fondations, la maison est sur vide sanitaire, les fondations ont été coulées dans une fouille faisant 50cm d'épaisseur composée de béton de cailloux dosé à 250kg de ciment.
Les piliers sont encastrés dans la semelle de chaînage basse en béton armé et encastrés également dans le chaînage supérieur filant.
Deux côtés de cette structure supportent des pignons maçonnés en parpaing c'est pour cela que je pensais que cela pouvait supporter un peu de poids.
Aussi dans une partie des combles, un plancher basique a déjà été aménagé (d'origine par le constructeur ou par les anciens propriétaires je ne sais pas). C'est pour cela que j'envisageais un aménagement de chambre.
Je me doutais bien des réserves que vous alliez émettre quant au poids à supporter néanmoins il s'agirait vraiment que d'une pièce sans vraiment de mobilier car la hauteur sous plafond déjà sera limitée donc pas de quoi mettre une armoire en chêne massif ou encore passer un billard.
Aucun des deux professionnels que j'ai consultés n'ont voulu étudier la chose (pour ne pas dire ils n'en avaient rien à faire)... Ils étaient surtout pressés de me proposer une extension de plain pied hors de prix...
Me voila désormais un peu retissant pour ce projet. Il me faudrait sous la main un fin connaisseur des maisons Alskanor. titter
Cordialement. Rémi.
28 avril 2020 à 19:31
forum consulter ce sujet Charge admissible pilier poutre

Bonjour à tous, et d'avance merci de vous intéresser à ma question.

Confinement oblige, je réfléchi et analyse afin d'aménager une partie de mes combles (aménagement léger style chambre / salle de jeux). Je sais déjà que je devrais renforcer le plancher car à ce jour l'espacement entre les fermes est bien trop important pour supporter un plancher. Mais avant tout cela je me pose énormément de question sur la charge que vont devoir supporter les murs du rez de chaussée car vous allez vite comprendre, ce n'est pas une habitation "standard".

En effet voyez en première photo le gros œuvre qui constitue les murs de la maison (j'ai effectué une réfection de l'isolation du RDC donc j'ai pu voir comment cela était monté). Il s'agit d'une maison "en kit" du constructeur Alskanor datant des années 70. Le concept est similaire aux maisons Phénix (sauf que là, c'est du béton partout). On a donc des piliers en béton armé espacés de 1m20 sur lesquels sont posés grâce à des "corbeaux", les plaques de béton armé constituant les murs extérieurs (deuxième photo).
En haut des piliers, une poutre béton coulée d'un seul bloc permettant de "ceinturer" l'ensemble et sur laquelle pose la charpente en bois.

Au niveau dimensions, le pilier en béton armé est en forme de T. 16cm pour la longueur, 10cm pour la largeur et environ 4-5 cm d'épaisseur. La ceinture de béton fait 20cm de large sur 25 ou 30cm de haut.
Je n'ai aucune information sur la composition du Béton si ce n'est que tout est en béton armé (selon le CDC de construction de la maison, mur exécuté selon le procédé Alskanor, agrément scientifique et technique n°1396).

La question est donc la suivante : est-ce que ce type de structure peut supporter un niveau supérieur léger telle une chambre où une pièce de jeux (15m² au sol environ) sans charge lourde sur le plancher ?

J'imagine bien que les données que je vous donne sont minces et si je peux ajouter des infos que j'aurai pu oublier, n'hésitez pas à m'en faire part. Néanmoins je préfère réfléchir avant de me lancer tête baissée dans ce projet. C'est le seul point qui m'inquiète, pour le reste du projet, un menuisier/charpentier sera à mes côtés pour la réalisation du plancher, renfort de charpente...

D'avance merci pour votre aide, bien cordialement, Rémi.

Pour agrandir les images, cliquez dessus.
charge admissible pilier poutrecharge admissible pilier poutre

27 avril 2020 à 20:33
forum consulter ce sujet Charge admissible pilier poutre

Bonsoir M37, bonsoir à tous.

Voila, j'y suis ! les fondations du garage sont sorties de terre ! Je peux désormais confirmer le type de montage. Nous avons donc une fondation béton de 20cm d'épaisseur puis une dalle béton de 10cm le tout coulée en pleine terre sans protection, les parpaings ont été montés sur la dalle et une fine chape a été coulée pour la finition. On peut voir sur la première photo que des racines sont passées sous la fondations, preuve d'un terrain bien humide ....

Je vais donc pouvoir étanchéifier tout cela.
Cependant, la dalle étant en pleine terre, j'espère tout de même avoir moins de problème par la suite.

Pensez vous utile la réalisation d'un drainage le long de la fondation pour empêcher (ou limiter) le passage de l'eau sous la dalle et ainsi limiter les remontées par la dalle ?

Si vous avez des remarques ou conseils qui pourraient m'aider à faire bien du premier coup, je suis preneur ! biggrin
Merci d'avance à vous pour votre temps et votre aide smile
Bonne soirée.
Rémi.

Pour agrandir les images, cliquez dessus.
problème remontées capillaires dalle problème remontées capillaires dalle

17 février 2019 à 19:52
forum consulter ce sujet Problème remontées capillaires dalle

Bonjour Maçon37,

Merci pour votre réponse. Pour l'évacuation d'eau de pluie, j'ai condamné le tuyau existant, il n'y a désormais plus d'eau qui passe dans celui-ci, j'ai créé un nouveau circuit pluvial pour solutionner ce problème.

Concernant la dalle en pleine terre, effectivement je vais essayer la peinture "goudronnée" et une protection Polyane au plus bas possible des fondations (si fondations il y a shocked).

Bien noté concernant les tuyaux de chauffage, ces derniers sont déjà protégés d'une petite gaine et d'un manchon isolant. Sous vos conseils, je vais placer une feuille d'isolant étanche puis du sable jusqu'à hauteur des tuyaux, restera à couler un peu de béton pour figer cela (environ 5cm d'épaisseur).

Merci encore pour le temps que vous m'accordez et pour vos précieux conseils. smile
La suite au prochain épisode (protection des fondations).
Cordialement, Rémi.
28 janvier 2019 à 14:20
forum consulter ce sujet Problème remontées capillaires dalle

Bonjour M37, bonjour à tous.

J'ai commencé mes "investigations" par rapport à ces taches d'humidité qui apparaissent sur la dalle de mon garage, encore ce matin, après avoir laissé la porte ouverte trop longtemps, des taches apparaissent (photo 1) ! En effet il a fait froid en début de semaine et il fait doux et humide aujourd'hui ce qui favorise l'apparition bizarrement ciblé de ces taches. C'est aussi étrange sur la photo 1, la tache s’arrête net à ce qui s'apparente à un joint de dalle...

Premier souci détecté : l'évacuation d'eau de pluie. Et oui... malheureusement pour moi, le tuyau d'évacuation des eaux de pluie de la toiture (maison + garage) passe sous la dalle du garage et je dis pas de chance car il est bouché et cassé cry cry (j'en suis certain, la caméra endoscopique que j'ai pu emprunter me l'a bien montré). Et le pire c'est que c'est surement à la construction du garage qu'il a été cassé (le piquet de terre ajouté pour le garage à l'époque tombe pile dans l'axe et ce que j'ai vu à la caméra y ressemble fortement sweat ) ... Bref, j'ai de ce fait déjà eu un gros boulot à réaliser pour modifier le circuit d'eau de pluie et je constate déjà un peu d'amélioration quant à la présence d'humidité du coté de ce fameux tuyau cassé mais ce n'est pas encore ça...

Ce matin je me suis attaqué à un sujet autre (je profite d'avoir retiré une paire d’autobloquants pour passer une évacuation vers le tout à l'égout afin d'ajouter un évier dans le garage). J'ai donc joué du burineur dans la dalle pour sortir mon tuyau d'évacuation vers l'extérieur. J'ai constaté que la dalle "sort" sur l'extérieur en contact direct avec la terre... C'est un point à corriger avec de la peinture "goudronnée" et une protection de soubassement.

J'ai constaté dans mon garage une autre "source" d'humidité : Les tuyaux de chauffage. En effet ces derniers passent par le vide sanitaire de la maison (je précise qu'il n'y à pas de fuite). Pour cela, à l'époque, la dalle a été cassée sous la chaudière pour passer les tuyaux vers le VS et rebouchée de manière approximative avec de la mousse PU... J'ai donc retiré toute cette mousse et stupeur, je vois la terre complétement humide sous la dalle (la dalle fait environ 20cm d'épaisseur je peux passer ma main dessous par le trou !! , voir photo 2 et 3). Je confirme donc que la dalle est coulée en pleine terre sans protection... sweat cry

Je voudrais donc avoir quelques conseils pour reboucher proprement ce trou... je pensais le remplir de sable jusqu'aux tuyaux et couler du béton au-dessus de manière à ne pas emprisonner les tuyaux dans le béton... Par contre pour si peu, faut-il insérer une petit membrane étanche sous le sable (ou au dessus) de manière à freiner l'humidité ?

Désolé une nouvelle fois pour ce roman et je vous remercie d'avance pour vos conseils. loveliness
Cordialement.
Rémi.

Pour agrandir les images, cliquez dessus.
probleme remontees capillaires 1probleme remontees capillaires 2probleme remontees capillaires 3

26 janvier 2019 à 16:40
forum consulter ce sujet Problème remontées capillaires dalle

Merci pour tous ces conseils que je note précieusement, je ne manquerai pas de vous informer des travaux (ça risque d'être un peu long mais j'aurais surement besoin de votre avis quand j'aurai commencé la réfection d'étanchéité côté autobloquant).

Quelle profondeur préconiseriez-vous pour le captage d'eau ? et qu'entendez-vous par "fond drainé", je l'interprète comme "en terre brute" mais je ne suis pas sûr. loveliness
Encore merci de votre patience (oui je pose beaucoup trop de questions mais les soucis d'humidité, ça m'inquiète toujours...).
Cordialement. Rémi D.
03 décembre 2018 à 14:22
forum consulter ce sujet Problème remontées capillaires dalle

Merci M37,
Pour répondre à vos interrogations, je pense que les murs ont été posés sur la dalle car je peux voir un parpaing entier et son "joint de colle" au dessus du niveau de la dalle. Je suis d'ailleurs très intrigué de ne pas voir de remontées d'humidité sur ces derniers ...)

Je vais entreprendre dans un premier temps une vérification / réfection de l'étanchéité côté terrasses. Curiosité ou non mais le mur côté pignon du garage n'a pas de terrasse ou autre mais est en "pleine terre" avec pente "dans le bon sens" et ce côté du garage à l'intérieur est le plus sec, ce qui me laisse vraiment penser que ce problème est dû aux terrasses... Je vais voir si cela améliore le problème.

Par la suite, j'envisagerai de couler une chape avec bâche d'étanchéité et peut-être même une couche de polystyrène pour les ponts thermiques. Sur vos conseils, je ferais aussi un point pour capter l'eau (faut-il prévoir des rainures dans l'ancienne dalle pour amener l'eau jusqu'au point de captage ?). Avez-vous des astuces pour savoir comment bien placer ce point de captage ? je nous voudrais pas déplacer le problème et ensuite avoir de l'humidité dans les murs...

Concernant vos inquiétudes sur les terrains argileux, je comprends tout à fait ! je pense que mon garage en a subi les conséquences également. Il semble avoir "bougé" car un jour s'est créé il y a surement longtemps un bel écart entre le mur du garage et celui de la maison ... (jour de 3cm entre ces deux murs ... brillamment caché par l'enduit extérieur ... je ne m'en suis pas rendu compte lors de l'achat de la maison à mon plus grand regret...).

Encore merci pour vos conseils et votre aide, je vais m'armer de courage pour commencer à démonter les autobloquants et creuser sweat Je vais tout de même attendre un peu que la pluie cesse...
Cordialement, Rémi D
03 décembre 2018 à 11:52
forum consulter ce sujet Problème remontées capillaires dalle

Bonjour à tous,

Je me permets de "déterrer" le sujet de la question #6266 et vous remercie encore et d'avance pour votre aide.

Petit rappel du sujet : Problème remontées capillaires dalle

Après ma première demande au sujet des remontées d'humidité sur le sol du garage, vous m'aviez conseillé de mieux ventiler le garage ce qui a, quelquefois, bien fonctionné. Cependant, certains jours où l'humidité extérieure est élevée et le garage frais, le fait de ventiler aggrave les choses et d'importantes taches d'humidité apparaissent au sol (Je précise, il n'y a jamais de tache d'humidité sur les murs).

Pas plus tard qu'aujourd'hui, le sol du garage est fortement humide (la nuit a été très pluvieuse) et le fait d'aérer n'a fait qu'empirer les choses...

Je pense donc dans un premier temps à vérifier l'étanchéité au niveau des terrasses (devant le garage en autobloquant et derrière le garage dalle béton revêtue de carrelage) dans l'hypothèse où la pluie s'infiltrerait par là et auquel car, refaire l’étanchéité du mur et/ou fondation par l'extérieur.

L'hypothèse de réaliser un drain périphérique m'obligeant à casser la terrasse arrière ne m'enchante pas trop (qui plus est, le terrain est très humide, une tranchée de 60cm de profondeur laisse parfois lors de semaine pluvieuse de l'eau remonter...).
Sinon, réaliser une chape avec bâche d'étanchéité mais j'ai peur que si l'humidité remonte tout de même dessous, celle-ci endommage les murs du garage.

Je vous avoue ne pas savoir trop quoi faire... mais je veux solutionner ce problème même s'il faut mettre un bon coup d'huile de coude !
Par avance merci pour vos avis, conseils.
Rémi D.
03 décembre 2018 à 09:05
forum consulter ce sujet Remontée d'humidité dalle garage

Bonjour à tous,

Je me permets de "déterrer" ce sujet et vous remercie encore et d'avance pour votre aide.
Après ma première demande au sujet des remontées d'humidité sur le sol du garage, vous m'aviez conseillé de mieux ventiler le garage ce qui a, quelque fois, bien fonctionné. Cependant, certains jours ou l'humidité extérieure est élevée et le garage frais, le fait de ventiler aggrave les choses et d'importante tache d'humidité apparaisse au sol (jamais sur les murs).
Pas plus tard qu'aujourd'hui, le sol du garage est fortement humide (la nuit a été très pluvieuse) et le fait d'aérer n'a fait qu'empirer les choses...
Je pense donc dans un premier temps à vérifier l'étanchéité au niveau des terrasses (devant le garage en autobloquants et derrière le garage dalle béton revêtue de carrelage) dans l'hypothèse ou la pluie s'infiltrerait par là.
L'hypothèse de réaliser un drain périphérique m'obligeant à casser la terrasse arrière ne m'enchante pas trop (qui plus et, le terrain est très humide, une tranchée de 60cm de profondeur laisse parfois lors de semaine pluvieuse de l'eau remonter...).
Sinon, réaliser une chape avec bâche d'étanchéité mais j'ai peur que si l'humidité remonte tout de même dessous, celle-ci endommage les murs du garage.
Je vous avoue ne pas savoir trop quoi faire... mais je veux solutionner ce problème même s'il faut mettre un bon coup d'huile de coude !
Par avance merci pour vos avis, conseils.
Rémi D.
02 décembre 2018 à 17:11
forum consulter ce sujet Problème remontées capillaires dalle

Bonjour Maçon37 et merci pour votre réponse.

Pour répondre à vos interrogations, ma réserve de pellet est dans le garage pour alimenter mon poêle qui lui est dans la maison, mais la chaudière présente dans le garage est une chaudière gaz à condensation (donc étanche).

Cependant, vous avez tout à fait raison par rapport à la ventilation, j'ai hier soir ouvert la fenêtre du garage (fenêtre oscillo-battante) et une heure après, je voyais déjà certaines taches d'humidité disparaître ! (j'ai pourtant des petites grilles d’aération mais cela semble insuffisant).

Je pense de ce fait ajouter une aération haute et basse (sur mur opposé) pour améliorer la circulation d'air. (J'avais déjà corrigé partiellement un problème, les anciens propriétaires avaient laisser les aérations du vide sanitaire de la maison cracher tout l'air humide dans le garage ... je vous raconte pas les dégâts l'hiver dernier ... correction faite en forçant le flux d'air avec des petits ventilateurs pour que le vide sanitaire ventile l'air humide vers l'extérieur biggrin résultat : vide sanitaire sec et garage beaucoup moins humide).

J'aviserais donc après amélioration de l'aération si besoin de refaire une chape. Pour le drain je ne pense pas en arriver là (surtout que si je creuse à 1m20 de profondeur j'ai de l'eau qui remonte ... terrain très marécageux ! cela dit, les fondations du garage ne doivent pas descendre si bas titter).

Merci encore pour vos conseils, bonne journée !
Rémi D.
13 mars 2018 à 10:33
forum consulter ce sujet Problème remontées capillaires dalle

Bonjour à tous et par avance merci pour le temps accordé à la lecture de mon sujet.

Je vous plante le décor : Je dispose depuis 2016 d'une maison des années 70 dans le nord de la France.
Cette dernière est sur vide sanitaire car le terrain est dans le secteur est un peu marécageux.
Les anciens propriétaires avaient fait construire (ou fait eux même ...) un garage accolé à la maison.

Problème, la dalle de ce garage à surement été coulée en pleine terre sans trop de précaution d'usage, de ce fait, lors que la météo est fortement humide ou quand il y a des changements important de température extérieure, je me retrouve avec des taches d'humidité sur le sol (en général proche des murs en parpaing), cependant les murs eux ne sont pas trop impactés par ces remontées et restent secs.

Ces remontées ne seraient pas tellement gênantes si je n'avais pas mon pellet de chauffage de stocké dans ce garage (même bien bâché et sur palette, de l'humidité apparaît sur les sacs de pellet de temps en temps quand le sol est humide).
Je précise que ce garage n'est pas isolé (en parpaing brut) mais l'extérieur est enduit et peint. Il est également assez bien ventilé.
Auriez-vous des idées à me proposer afin de ne plus avoir de remontées sur la dalle ?
Je vous remercie d'avance pour votre aide.
Cordialement

Rémi D.
12 mars 2018 à 09:55
forum consulter ce sujet Problème remontées capillaires dalle